Lycée Amélie Zurcher

Bienvenue sur le site du Lycée Amélie Zurcher de Wittelsheim

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Les anciens parlent de leur lycée Ce qu'en disent les anciens profs...

Ce qu'en disent les anciens profs...

Envoyer Imprimer PDF

"C'est avec grand plaisir et enthousiasme que j'ai passé mes quatre premières années en tant que professeur d'allemand au lycée Amélie Zurcher de Wittelsheim. J'y ai rencontré une équipe pédagogique très dynamique et toujours à l'écoute des élèves, prête à s'investir dans des projets de longue haleine dans une perspective de réussite professionnelle de tous. Les élèves du Zurcher méritent tous que nous nous engagions pleinement pour leur avenir et c'est avec un intérêt personnel que je maintiens le contact avec eux et ce lycée"

Patrice, ancien professeur d'allemand (2006/2010)


"Un petit témoignage de prof : en Alsace du Nord, j'ai trouvé de bons élèves, plutôt scolaires, mais j'ai redécouvert à ma grande stupéfaction des comportements "sociaux"affligeants : racisme, homophobie, intolérances en tout genre. Je ne crois pas que ce soit pire qu'ailleurs, c'est juste que ça n'existait pas au Zurcher. Du coup, j'avais oublié. C'est finalement dans ce petit Lycée que j'aurais trouvé la plus grande ouverture d'esprit. Ca, ça manque !!!"

Agnès, ancienne professeure de français


"Le Zurcher : je n’ai malheureusement jamais eu la chance d’y passer ma scolarité. C’était à une année près...

Comme pour « réparer » cette erreur de mon histoire (!), j’ai pu par la suite y exercer professionnellement sur deux périodes : d’abord, en tant qu’animateur de l’aumônerie du lycée, de septembre 1999 à juin 2004 ; ensuite, en tant qu’auxiliaire de vie scolaire d’un jeune myopathe, de septembre 2007 à juin 2010. Ces deux périodes furent pour moi très marquantes et enrichissantes, non seulement au niveau de l’expérience professionnelle que j’ai pu y accumuler, mais aussi et surtout sur un plan humain.

A titre personnel, j’ai pu m’y sentir pleinement reconnu. Car effectivement, c’est bien d’un lycée à taille humaine qu’il s’agit. Et cela, ça n’a pas de prix : ce ne peut être qu’un atout, que ce soit pour les conditions de travail des collègues, mais aussi pour la réussite des élèves et le bien-être de tous. Je dirai aussi, en connaissance de cause, tout particulièrement pour les handicapés… Des lois ont été votées pour leur intégration en milieu scolaire dit « normal » et ne sont pas toujours vraiment appliquées… La disparition progressive du lycée de Wittelsheim serait indéniablement la perte d’un outil formidable, notamment à ce niveau-là.

Si les élèves, provenant pour nombre d’entre eux de milieux peu aisés, étaient un jour obligés d’ « émigrer », ne pourraient-ils pas s’en trouver encore davantage marginalisés ?"

Sébastien, ancien professeur de religion et AVS au LAZ.


" Après avoir passé 3 ans au Zurcher, je peux témoigner de la richesse tant professionnelle qu'humaine qui habite cet établissement. En effet, j'y ai rencontré des collègues motivés, innovants et plus qu'investis dans leur mission, le principal soucis de toute l'équipe pédagogique étant certes la réussite, mais aussi l'épanouissement personnel des élèves. Des petits groupes, un suivi individualisé et la mise en place de projets de grande ampleur (voyages, échanges, pièces de théâtre...) sont autant d'atouts qu'offre Le LAZ."

Natacha, ancienne professeure d'anglais (2008-2011)

 

 

Mise à jour le Jeudi, 26 Janvier 2012 22:39  

Newsflash

Semaine 42 (Q2)

Mercredi : Vacances :-)